Classe verte ou comment s'organiser pour une rentrée écoresponsable!



La rentrée approche à grands pas, et nous parents, sommes déjà tête dans le guidon avec en ligne de mire l’interminable liste de fournitures scolaires. Pour ma part j’ai terminé mes achats cette semaine et orientée dans une démarche (presque) zéro déchet et (presque) rien de neuf, j’ai acheté très peu de choses. Une telle démarche permet à la fois de réduire les ressources prélevées à la Terre, diminuer les déchets, faire des économies et sensibiliser les enfants… Il n’y a rien de difficile pour y parvenir, mais il est vrai que cela demande un peu d’organisation et d’anticipation, voici comment je m’organise.


Avant tout, il y a la sensibilisation des enfants.

En effet, leur coopération est indispensable pour que les choses se passent pour le mieux. Ainsi, dès leur rentrée en CP, j’ai expliqué à mes filles que leurs affaires ne seraient pas renouvelées chaque année et qu’il est indispensable d’y prêter attention pour éviter le gaspillage. Je les ai aussi sensibilisées au fait qu’il n’est pas nécessaire d’avoir du matériel neuf pour bien travailler. Argument de choc, je leur ai indiqué que les économies réalisées sur les fournitures scolaires, nous permettent de faire plus de choses sympas pendant les vacances ! Et cela fonctionne très bien !

Au commencement il y a le tri, certes fastidieux, mais tellement satisfaisant !

Chaque fin d’année scolaire, je « réquisitionne » les cartables et je fais le tri de tout ce qui peut être réutilisé. Il est fréquent de faire durer un cartable ou une trousse, mais je pars du principe que tout peut resservir si c’est en bon état : stylos, crayons de couleur, ardoise, règles…Tout y passe! Je classe le tout dans trois boites : une pour les feutres (après les avoirs essayé), une pour les crayons de couleurs, une pour tout le reste (stylos, gommes, crayon à papier, taille crayons, règles, ardoises…). Je fais également le tri dans les cahiers. Certains ont à peine été entamés, j’arrache les quelques pages utilisées et mets de côté les cahiers qui serviront soit de cahier de brouillon, soit de deuxième cahier en cours d’année. Pour les cahiers bien remplis mais non terminés, j’arrache les pages blanches qui serviront pour des jeux, dessins, listes de courses, brouillons d’articles de blog… Enfin, je vide consciencieusement portes-vues et classeurs (ce qui me permet de récupérer les pochettes transparentes) … Je classe les documents dans des boites d’archives et ce que nous ne gardons pas servira à allumer le feu.


Une fois cette première étape effectuée, il est frappant de voir à quel point la liste est réduite!

Pour ce qui reste à se procurer je procède ainsi : en priorité la récupération, ensuite l’achat d’occasion, enfin l’achat neuf.

Concernant la récupération, les honneurs reviennent à ma maman, qui avait gardé plusieurs années des cahiers (et autres) non utilisés par les grands enfants d’une amie. J’en ai eu assez pour tous les cahiers demandés pour la sixième et il m’en reste ! Vous trouverez sans difficulté autour de vous un cousin, une amie, des voisins prêts à vider leurs tiroirs pour leur plus grand bonheur ! N’hésitez pas à faire part à votre entourage de votre démarche et de vos besoins. Pour cela les groupes de discussions entre voisins et amis sont aussi très utiles ! Il est aussi possible de se procurer beaucoup de choses via l’application de dons entre particuliers GEEV. Autre possibilité pour changer sans acheter : le troc ! Votre enfant veut changer de trousse alors qu’elle est encore un parfait état : faites appel à vos amis pour un échange ! Chez nous, le troc entre sœurs fonctionne très bien pour ne pas se lasser avec toujours les mêmes affaires.


Le système D, m’a aussi permis de céder à ma fille ma calculatrice Fx 92 collège que je garde non pas depuis le collège, mais depuis ma première année de fac ! Aussi, la clé USB demandée pour le cours de technologie sera une clé publicitaire, gagnée je ne sais où, mais précieusement gardée.



Il est bien sûr difficile de tout trouver par le tri et le système D, et il sera indispensable de réaliser quelques achats, mais certains pourront être d’occasion !

Les vides greniers se font rares actuellement, mais Le Bon Coin et Vinted sont riches d’annonces en tout genre, sans oublier les ressourceries et boutiques d’occasion (type Cash Converter). Cette année j’ai acheté d’occasion un dictionnaire en parfait état. Ma fille aura aussi besoin d’un casque audio pour l’anglais et d’un Ukulélé (elle est en section artistique) que nous achèterons également d’occasion dès que nous aurons les références à la rentrée.


Voilà le moment des quelques achats neufs, mes trois mots d’ordres dans ce domaine sont solidité, pas de fioriture et concessions !

Voici la liste de ce que j’ai dû acheter cette année : pour ma plus jeune fille qui rentre en CE1 j’ai acheté un agenda, des tubes de colle et une pochette de feutres et pour ma grande qui rentre en sixième j’ai dû faire un peu plus d’achats : un agenda, des tubes de colle, un compas, du matériel d’art plastique, du papier millimétré, deux petits cahiers, des grandes copies simples, des petites copies doubles, un grand classeur, deux pochettes d’intercalaires.


Il n’y a pas de secret, pour faire durer le matériel, il faut qu’il soit de bonne qualité. Cela ne va pas forcément de paire avec un prix plus élevé, mais il est vrai que c’est souvent le cas. Par ailleurs, il me parait indispensable d’acheter des choses sans fioritures et peu connotées afin d’éviter que votre enfant ne s’en lasse (la trousse Reine des Neige ou Pat Patrouille adorée en CP sera inlassablement délaissée au bout d’un certain temps…). Enfin, tout de même n’oublions pas de faire preuve d’un peu de concession ! Je laisse par exemple carte blanche totale à mes filles pour l’achat de l’agenda, qui de toute façon ne pourra pas être réutilisé. De même quand il faut acheter un cartable, je les laisse choisir à condition bien entendu qu’il remplisse les critères de solidité !


J’allais oublier, pour éviter les déchets inutiles, j’effectue mes achats dans des magasins spécialisés (type Bureau Vallée ou Cultura) où on peut trouver la plupart des articles à l’unité et sans emballage.


Pour l’anecdote, lorsque j’ai effectué mes achats cette semaine, le hasard a voulu que devant moi à la caisse, se trouve une mère et ses deux filles réalisant une longue liste d’achats : le montant de leur ticket : 300€ , le mien… 30 € (plus 12€ pour les agendas que nous avions déjà achetés). Nous sommes bien d’accord que ce n’est pas complètement comparable et que les listes n’étaient probablement pas les mêmes mais cela nous donne tout de même un ordre d’idée !


Vous connaissez maintenant toutes mes astuces pour une rentrée écoresponsable. J’espère que cela vous aura un peu aidé. Surtout n’oubliez pas que chaque geste compte et qu’il m’a fallu plusieurs années pour trouver mon organisation ! Merci de m’avoir lue, et n’hésitez pas à partager votre expérience ou vos astuces en commentaires !


#rentreescolaire #riendeneuf #rentreeecoresponsable #zerodechet #fourniturescolaire

262 vues0 commentaire