Gels lavant surgras pour bébé: bonne ou mauvaise idée?



Tout a commencé par une discussion avec une amie assistante maternelle qui s’étonnait des nouvelles préconisations de la PMI (Protection Maternelle et Infantile).

Il lui est désormais conseillé, pour le lavage du siège de bébé d’utiliser un « gel lavant surgras » et de rincer. Jusque-là mon amie utilisait du liniment oléo-calcaire, aussi bien pour son aspect pratique (ne se rince pas) que pour son côté naturel et bon pour la peau de bébé. En effet le liniment est un produit très ancien, fabriqué à partir de trois ingrédients naturels (eau de chaux, huile d’olive et cire d’abeille), il permet de laver en douceur et laisse une couche grasse et nourrissante sur les fesses de bébé. Malgré cela, il faudrait qu’elle abandonne ce produit pour un gel lavant surgras à rincer… Outre le côté très peu pratique entrainant le risque d’un mauvais rinçage (pas de point d’eau chaude au niveau de la table à langer) mon amie s’interrogeait sur la composition des produits.


Il ne m’en fallait pas plus pour aiguiser ma curiosité et que je mène l’enquête sur la composition des gels lavants surgras pour bébé.

J’ai donc décrypté les quatre références conseillées par la PMI ainsi que deux marques très utilisées par les mamans. Très insatisfaites des résultats, j’ai alors cherché des gels plus satisfaisants, que l’on trouve en magasin bio ou encore labellisés « slow cosmétique ».


Avant de vous présenter les résultats de mon enquête, voyons ensemble ce qu’est un « gel lavant surgras » ! Le terme de « surgras » utilisé pour qualifier un savon ou un gel lavant, signifie que le produit en question a été enrichi en agent surgraissant, généralement d’origine végétale (beurre de karité, huile d’olive, huile de coco…). L’objectif est de renforcer le film protecteur hydrolipidique naturel de la peau afin de la protéger des agressions extérieures. Lorsqu’on applique un agent surgras la peau est donc protégée mais aussi plus douce.


Notons ici, et avant toute constatation à suivre, que le liniment naturel utilisé par mon amie joue déjà ce rôle surgras de protection !


Les produits recommandés par la PMI sont donc les suivants : Gel Lavant Pédiatril de la Marque Avène, Gel Lavant Carrefour Baby, Gel Lavant très doux So Bio’Etic Baby et Gel Lavant Surgras Biolane.



Trois des quatre produits comportent des ingrédients problématiques.

Le gel Biolane contient plusieurs « PEG » (polyethylène glycol). Ces composés éthoxylés sont utilisés comme tensio-actifs. Ils peuvent causer des allergies et sont reconnus comme cancérigène et perturbateur endocrinien. De plus n’étant pas biodégradable, ils polluent l’environnement lorsqu’ils sont rejetés dans l’eau de rinçage.


Le Gel Carrefour Baby contient également plusieurs PEG mais aussi du polyquaternium 10, soit un ammonium quaternaire. Les ammoniums quaternaires sont des produits très utilisés dans les soins capillaires, mais aussi les gels douches. Ils remplacent souvent les parabens très décriés et fuis par les consommateurs. Cependant, les ammoniums quaternaires sont tout aussi nocifs que les parabens : ils détruisent le film lipidique de la peau et sont donc très irritants !


Le gel Avène contient un « acrylate ». Il s’agit d’un agent filmogène, utilisé pour donner de la consistance au gel. Les acrylates sont des produits irritants pour la peau et les muqueuses et allergisants. Certaines études ont montré un effet possiblement cancérigène. Ces produits ne sont pas non plus biodégradables donc polluent l’environnement.


Seul le gel lavant So’bio Etic sort son épingle du jeu ! Aucun ingrédient toxique dans sa formule. On regrette malgré tout que l’agent « surgras » de ce gel soit une huile hydrogénée. C’est-à-dire une huile chauffée pour modifier son aspect et rendre son utilisation plus simple. Or, en montant à haute température l’huile perd ses propriétés nourrissantes. Ce gel apporte donc juste du gras mais ne nourrit pas la peau.


Ainsi, parmi les gels recommandés, 3 sur 4 ont une formule posant des problèmes de toxicités, le quatrième n’est pas toxique mais sa formule n’est pas très intéressante pour la peau !


J’ai alors cherché des alternatives parmi les marques de supermarchés ou de parapharmacie et me suis penchée sur la composition des gels lavants surgras des marques Bébé Cadum et Mustela et j’ai retrouvé les mêmes agents toxiques, irritants, allergisants, perturbateurs endocriniens…


N’est-il donc pas possible de trouver un gel lavant surgras pour bébé à la composition satisfaisante ?

J’ai tout de même trouvé des références à la composition plus douce aussi bien pour la peau que pour l’environnement. C’est le cas des marques Coslys ou Centifolia retrouvées en magasin bio ou des gels des marques Neobulle ou Babee Nature, labellisés « slowcosmétique ». Ces références utilisent moins d’ingrédients, aucun toxiques, les tensio-actifs utilisés sont doux et respectueux de la peau et de l’environnement.

Existe-t-il une alternative plus écologique?

Pour ceux qui veulent aller plus loin, et qui au-delà de vouloir un produit sûr pour bébé veulent aussi un produit écologique, mon conseil est de passer au pain de savon surgras solide saponifié à froid fabriqué dans une savonnerie artisanale locale. Les avantages à utiliser ce type de produit sont nombreux ! Outre une formulation contenant très peu d’ingrédients et de très bonne qualité, votre savon ne nécessitera pas d’emballage plastique et en l’achetant local vous réduirez également l’impact du transport !


Pour les Yvelines d’où j’écris ces quelques mots, je vous conseille le savon Point Bulle de la Savonnerie du Loup qui Chante ! Un produit de grande qualité, à utiliser sans modération ! Pour les autres, il y a de plus en plus de savonneries artisanales dans toutes les régions, il y en a forcément une près de chez vous !


Quant au soin du change, j’aurai tout de même tendance à plutôt conseiller l’utilisation d’un liniment oleo-calcaire, plus pratique et très nourrissant pour la peau fragile de bébé !



145 vues2 commentaires