Se lancer dans le Zéro Déchet

On nous ne nous le répètera jamais assez, nos poubelles débordent et il est urgent d’agir pour réduire nos déchets ! Beaucoup veulent se lancer, mais ne savent pas par où commencer et peuvent être freinés pour différentes raisons. Voyons ensemble pourquoi il est indispensable de réduire nos déchets, quels peuvent être les obstacles au changement et comment les contourner.


L’urgence d’Agir

Nos poubelles débordent ! Chaque français jette en moyenne 568 kg de déchets par an*. La quantité globale des déchets a doublé en 40 ans*. Ceci est certes dû à l’augmentation de la population, mais aussi et surtout au sur-emballage, à la sur-consommation et au recours de plus en plus nombreux aux produits éphémères, à usage unique.


Source : www.notre-planète.info

L’analyse du contenu de nos poubelles nous indique un début de solution. En effet, une grande partie de nos déchets peut être valorisée par compostage et recyclage.

Le recyclage reste cependant une solution insuffisante : en réalité seul 10% du plastique est recyclé et les centres de recyclages français ne peuvent traiter que 70% du carton reçu*.

Nos déchets sont donc en grande partie incinérés ou enfouis, provocant une pollution importante du sol et de l’atmosphère.

La solution est pourtant simple et connue de tous, il faut réduire nos déchets. Malgré cela, la quantité de déchets augmente continuellement chaque année. Voyons ensemble quels peuvent être les freins au changement !


Les freins au Changement

Plusieurs raisons vont être à l’origine de l’inaction, ou tout au moins des difficultés à se lancer. Certains se demanderont si c’est vraiment utile, auront l’impression que leurs efforts ne seraient qu’une goutte d’eau. A ceux là je réponds que chaque geste compte et que c’est la somme des gouttes d’eau qui fait l’océan !

D’autres se demanderont par où commencer et se sentiront perdu face à la quantité de changements à mettre en place. Il est vrai que réduire ses déchets demande de l’organisation, beaucoup d’organisation. Cependant, une fois qu’elle est trouvée, le volume de la poubelle diminue à un rythme impressionnant et nos efforts sont vites récompensés.


Le dernier frein au changement souvent observé est la peur de ne pas y arriver ! Je dois avouer que la première fois que j’ai entendu parler de la démarche zéro déchet, je me suis dit que c’était impossible ! Heureusement je ne me suis pas arrêtée à cette première impression et j’ai cherché à savoir comment y parvenir. Ma première surprise a été de constater que j’étais en fait déjà dans la démarche ! En effet, je fabriquais ma lessive depuis plusieurs années et je n’utilisais que des lingettes lavables depuis la naissance de ma première fille. Par ailleurs, j’essayais autant que possible d’utiliser des éco-recharge et autre contenants réduits. La première marche était passée !


Aujourd’hui il existe de nombreux livres, blogs, pages personnelles dédiées à la démarche ! Ceci peut être aidant la plupart du temps, mais aussi parfois décourageant ! Il n’est pas facile de rester motivé quand on a encore craqué en achetant le paquet de biscuits que nos enfants nous réclamaient alors que telle ou telle famille expose dans un minuscule bocal les déchets d’un mois pour une famille de 6 ! Mon conseil sera alors de plutôt regarder en arrière, le chemin parcouru, plutôt que de regarder ce qu’il reste à parcourir ! Et de garder en tête l’adage : « Nous n’avons pas besoin d’une poignée de personnes parfaitement zéro déchet, nous avons besoin de millions de personnes imparfaites mais qui font de leur mieux ! ». Cela étant dit, par où commencer ?

S’organiser pour débuter

Au moment de passer à l’action, mieux vaut être tortue que lièvre ! En effet, se lancer tête baissée avec un objectif irréfléchi et trop difficile à atteindre nous positionnera en situation d’échec ! Difficile dans ce cas de rester motivé !! Prenons l’exemple du compostage. En analysant le contenu de nos poubelles on constate que près de 30% est biodégradable ! La solution parait facile : composter !



Cependant, celui qui vit en pavillon avec jardin pourra mettre en place cette solution beaucoup plus rapidement et facilement que celui qui vit en centre-ville au cinquième étage sans ascenseur !

Pour se positionner en situation de réussite, je vous conseille d’abord de faire le constat de vos habitudes, ce qui vous permettra de planifier le changement et de vous fixer des objectifs réalisables !


Constater et planifier : avant de chercher à réduire ses déchets, il est important de les observer au regard de vos habitudes et mode de vie. Vous allez ainsi pouvoir réfléchir au superficiel qui sera très vite éliminé, déterminer jusqu’où vous voulez aller. Prendre conscience des changements à mettre en place et de leurs conséquences sur votre quotidien. Par exemple, il ne suffit pas de décider de faire ses courses en vrac pour y parvenir la semaine suivante. Vous allez devoir repérer les commerces vous proposant ce mode d’achat, faire le point sur le matériel nécessaire… Cela prend du temps, mais encore une fois, lorsque votre organisation sera trouvée, le tout deviendra vite routinier !




Fixer des objectifs réalisables : Une fois les premiers constats effectués, il sera aisé de fixer les premiers objectifs. A ce niveau, certains pourront décider de commencer par le compostage, qui leur semblera le plus facile à mettre en place parce qu’ils vivent en maison avec jardin. D’autres pourront décider de commencer par l’achat de savons et shampoings solides parce qu’un artisan en vend en bas de la rue… Une fois de plus, mieux vaut la tortue que le lièvre ! Je vous conseille de modifier vos comportements l’un après l’autre ! Prenez le temps d’ancrer votre nouvelle habitude dans votre quotidien avant de passer à la suivante ! D’où l’importance de planifier vos actions ! La boucle est bouclée !!

Enfin, n’oubliez pas de relativiser ! Peu importe si vous n’êtes pas parfait, des petits écarts peuvent exister, ils n’annulent pas pour autant tous vos efforts ! Peu importe le temps que vous mettrez pour réduire vos déchets de façon conséquente, l’essentiel est d’avancer, quelle que soit la taille des pas !

Et surtout, surtout, gardez à l’esprit qu’il n’y a pas de solution miracle, fonctionnant pour tout le monde ! L’organisation qui fonctionnera pour vous est celle qui tient compte de vos envies, de vos habitudes, de votre mode de vie, de votre lieu de vie…

* Source ADEME

25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout