Vous prendrez bien un petit café? Ou comment j'ai réduis mes déchets en arrêtant le café en dosettes


Lorsque ma famille et moi-même nous sommes lancés dans la démarche du zéro déchet, il y avait un domaine dans lequel nous étions vraiment très mauvais élève : le café !


Mon mari et moi sommes de gros consommateurs de café. Comme beaucoup de foyers français nous avions une machine à dosette, et pas les petites dosettes en aluminium, ni des dosettes en carton, non non de grosses dosettes en plastique ! Les pires donc. Elles remplissaient notre poubelle à une vitesse vertigineuse ! Avec minimum 8 dosettes par jour dans la poubelle !


Au moment d’agir, j’ai d’abord pensé à faire recycler les dosettes…

Il existait bien une filière seulement voilà le point de collecte le plus proche pour mon type de dosettes était à près de 40 km !

Chemin faisant, j’ai lu beaucoup de choses sur le sujet comme par exemple que chaque année 20 milliards de dosettes de café sont utilisées dans le monde et qu’elles sont à l’origine de 6 tonnes de déchets par jour ! A ce moment de ma réflexion, je n’étais plus très sûre du recyclage comme solution. J’ai alors creusé le sujet et ait découvert qu’en réalité seule une capsule sur 5 était réellement recyclée ! Cela laisse donc une grosse quantité de déchets qui ne deviennent rien ! J’ai tout de même trouvé des initiatives sympas, comme par exemple un vélo construit à partir de dosettes recyclées, mais globalement je n’étais définitivement pas inspirée par la solution du recyclage, parce que ne l’oublions pas, le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas !


J’ai alors envisagé la dosette réutilisable.

Cependant, je n’étais pas très emballée, parce qu’il fallait en acheter au moins deux pour pouvoir faire deux cafés d’affilés. En effet, après utilisation, la dosette réutilisable est très chaude et le temps de la laisser refroidir et de la nettoyer, l’autre a déjà bus son café ! De plus, cette dosette réutilisable avait quand même un coût non négligeable, je n’étais pas sûre que le café serait bon, ni complètement sûre qu’elle serait réellement compatible avec ma machine puisque ce n’était pas le constructeur d’origine qui commercialisait cette dosette. Bref, cette solution ne me convenait pas non plus !


A ce moment là de ma réflexion, j’ai demandé son avis à mon mari, qui m’a répondu que pour lui le mieux était une machine à café en grain avec broyeur.

C’est vrai qu’il en rêvait depuis des années, attendant jour après jour que notre machine à dosettes rende l’âme pour pouvoir la changer. Nous avons patienté un peu, mais la machine ayant décidé de faire preuve de solidité, nous avons décidé d’en faire don à un ami (qui boit à peu près dix cafés par an) et d’investir dans une machine avec broyeur. Depuis nous buvons un café zéro déchet, puisque nous achetons notre café en grain en vrac et surtout bien meilleur et bien moins cher ! Ah oui parce que je ne vous ai pas dit, j’avais aussi lu que le café en dosettes était bien plus cher au kilo que le café en grain, ce que j’ai pu vérifier.


Alors, je suis d’accord, la solution que nous avons trouvée n’est pas la moins onéreuse, mais je vous l’ai dit, nous sommes de gros consommateurs de café, alors pour nous c’était la meilleure solution !

Il existe malgré tout des solutions moins onéreuses pour un café zéro déchet : la bonne vieille cafetière à filtre (choisir un filtre compostable, ou mieux un filtre lavable), la cafetière à l’italienne Moka (sûrement la plus écologique parce qu’elle est increvable !) ou la cafetière à piston !

Comme pour tout dans la démarche zéro déchet, le tout est de trouver la solution qui nous convient !

Alors, vous prendrez bien un petit café ?


Sources:

https://moonizip.com/blogs/news/7-chiffres-sur-les-capsules-a-cafe-infographie

https://www.courrierinternational.com/article/chiffre-du-jour-les-capsules-de-cafe-un-fleau-environnemental

https://detours.canal.fr/ce-velo-est-fabrique-a-partir-de-capsules-de-cafe-recyclees-what-else/


68 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout